"A Single Man" - T. Ford

Publié le par 168-heures

Je connaissais Tom Ford avant d'avoir vu ce film sorti en 2009, pour ses talents de Créateur de Mode et sa capacité à créer le scandale. Il y avait longtemps que j'avais voulu voir A Single Man, autant pour son réalisateur que pour la présence parmi les acteurs de Colin Firth (très récemment et légitimement oscarisé pour son rôle dans Le Discours d'un Roi), Nicholas Hoult (qui joue Tony, dans l'excellente série Skins, et occasionnellement modèle pour la marque de Tom Ford) et Julianne Moore.

 

Je n'ai pas été déçu du résultat. Le fait que le réalisateur soit avant tout un styliste est flagrant : les tenues des personnages sont très soignées, et il se dégage de ce film une atmosphère très particulière. De plus, pour apprécier pleinement ce film il faut davantage rechercher une qualité d'image plutôt qu'une histoire poignante.

 

L'histoire de ce film est celle de la relation entre un professeur d'université (Colin Firth), dont le compagnon meurt au début du film dans un accident de voiture, et Kenny (Nicholas Hoult). C'est un film très lent, assez pesant, et dans lequel les actions sont très limitées.

 

Bien que le film ait été tourné en 21 jours seulement, il y a un très visible travail sur les décors, les vêtements et le maquillage des acteurs. On se retrouve très rapidement plongé dans une époque donnée, où chaque élément trouve sa place.

 

On assiste ainsi pendant tout le film au questionnement incessant de cet homme, hésitant entre son propre anéantissement suite à ses peines amoureuses et l'espoir de vivre des jours meilleurs, bien que sa relation soit doublement désapprouvée.

 

C'est donc un film qui marque, non pas au même niveau qu'une superproduction américaine (le film a d'ailleurs été entièrement financé par Tom Ford lui-même) mais comme un film qui frappe.

 

 

Publié dans Films

Commenter cet article